Sécurité

Sensibilisation des camionneurs à l'arrachement des caténaires

Un chargement trop haut ou la flèche d’une grue non rabaissée : voilà les 2 exemples les plus fréquents de négligence (ou de distraction) aboutissant à l’arrachage d’un câble d’alimentation électrique à un passage à niveau. En moyenne, Infrabel recense près d’1 fait de ce type chaque mois. Outre les importants problèmes de ponctualité qu’ils engendrent, ces incidents pourraient s’avérer tragiques. Infrabel a donc initié une action de sensibilisation des chauffeurs en partenariat avec plusieurs fédérations professionnelles.

Matériel de campagne

Pour cette action, Infrabel a créé une illustration humoristique, que les fédérations concernées envoient à tous leurs membres via leurs canaux internes. Des affiches ont également été créées et mises à la disposition des affiliés.

Conséquences lourdes

Lorsqu’un camionneur endommage accidentellement une caténaire à un passage à niveau, cela peut engendrer des situations potentiellement mortelles. Sur une caténaire classique, la tension est de 3.000 volts et sur les lignes à haute vitesse, c’est du 25.000 volts. Une caténaire arrachée peut ainsi tomber sur un camion ou une voiture, mais aussi sur un piéton ou un cycliste qui traverserait le passage à niveau à ce moment-là.
 
Les caténaires sont fixées à une distance de sécurité du sol : au minimum à 4m80 et au maximum à 6m de hauteur. De plus, les deux côtés du passage à niveau sont munis de portiques spéciaux indiquant la hauteur maximale. La plupart des incidents sont dus à des camions dont la benne n’est pas totalement abaissée ou dont le bras de grue, par exemple, est encore trop haut.
 
En termes de ponctualité, les conséquences sont également très lourdes avec, le plus souvent et malgré l’intervention rapide des services techniques d’Infrabel, une interruption totale du trafic ferroviaire pendant de longues heures.

Publié 11-06-2015

  51