Solutions pour aménager son espace de travail à domicile

Le 25 mars dernier, le journal néerlandais De Telegraaf a consacré un article sur la plus grande charge de travail d’ArboUnie en raison des problèmes dont lui font part des personnes qui travaillent à domicile. Depuis l’introduction du télétravail obligatoire, ce service néerlandais de prévention de la santé en entreprise constate qu’il n’est pas rare que des personnes aient des difficultés à travailler sur ordinateur à la table de la cuisine ou sur un coin de canapé.

Dans un précédent article, nous avons passé en revue les règles de base à suivre en matière d’ergonomie.
Mais que faire si vous n’avez ni chaise de bureau, ni table réglable, etc. ? Nous vous proposons quelques solutions ci-dessous, toutes plus ingénieuses les unes que les autres.
Chaise
Objectif : position assise avec un angle ouvert (hanches un peu plus hautes que les genoux) et soutien pour le dos.

  • Coussin : comme les chaises de cuisine sont souvent trop basses, ajoutez un coussin.
  • Coussin gonflable : idéal pour éviter les efforts physiques statiques. Vous effectuez des micro-mouvements en position assise (et vous êtes en position légèrement surélevée).
  • Ajoutez un coussin ou une serviette de bain roulée pour soutenir le bas du dos et/ou si votre dossier est trop dur. Veillez à maintenir la lordose lombaire en prévoyant un soutien à ce niveau.
  • Marchepied ou boîte de rangement de type Curver : si votre chaise est trop haute et vous empêche d’avoir les pieds bien soutenus

 


Photo : chaise ancienne avec deux coussins (© Veerle Hermans)

Table
Objectif : avant-bras à l’horizontale, angle de 90° au niveau des coudes et poignets droits.
  • Table trop basse : placez des blocs sous les pieds, en veillant à la stabilité.
  • Table trop haute : non, on ne scie pas les pieds de la table... Prenez la chaise la plus haute à votre disposition et placez si nécessaire un marchepied sous vos pieds.
  • Nouveaux pieds de table : procurez-vous éventuellement un support séparé pour votre table afin de la transformer en bureau assis-debout électrique.
  • Vous travaillez sur un ancien bureau ou une armoire avec un tiroir ? Si la table est trop haute, dévissez la face avant du tiroir et utilisez-le pour poser votre clavier et votre souris. Retirez également les portes de l’armoire et utilisez le fond de celle-ci comme repose-pied.

Photo : bureau avec table-tiroir (© VelocityEHS)

  • Votre table n’est pas suffisamment profonde ? Installez par exemple une planche à repasser devant la table pour obtenir une plus grande surface de travail.

Hauteur de l’écran

Objectif : partie supérieure de l’écran pratiquement à hauteur des yeux. Lorsque vous regardez l’écran, vous devez donc baisser légèrement le regard, tout en gardant la tête droite.
  • Surélevez votre écran avec des livres, une boîte solide ou un support pour ordinateur portable.
  • Utilisez TOUJOURS un clavier et une souris externes. Personnellement, j’ai fait l’acquisition d’un clavier pour six euros. Veillez toutefois à la qualité... Si vous ne pouvez vraiment pas vous procurer de clavier externe, placez un classeur vide sous votre ordinateur portable afin de surélever légèrement l’écran et d’incliner le clavier pour que vos poignets ne soient pas trop hauts. Évitez autant que possible de travailler de cette manière.

Travaillez également debout
  • Travaillez debout devant le plan de travail de la cuisine ou un appui de fenêtre. Cette dernière solution vous permettra également de regarder à l’extérieur et de vous détendre tant visuellement que mentalement.


Photo : travail debout à un appui de fenêtre (© Veerle Hermans)
  • Placez une boîte solide sur la table afin que votre clavier soit à la même hauteur que vos coudes.



Photo : table surélevée grâce à un panier solide (© Sabrina Monarch) ou une planche à repasser de table (© VelocityEHS)
  • Il existe également des rehausseurs de bureau à déposer sur une table (par exemple You-Stand). Certains se sont inspirés de cette solution et utilisent la chaise pour enfant Trip-trap : les deux planches sont réglables (normalement pour les pieds et pour l’assise), ce qui permet de placer l’ordinateur portable et le clavier à la bonne hauteur.

 


Photo : rehausseur de bureau You-Stand (© ergoshop.be)
 

Photo : chaise pour enfant Trip-trap transformée en bureau debout (© Marieke Klaayssen)
  • Planche à repasser : vous pouvez l’utiliser en position assise et en position debout. La surface doit être suffisamment profonde pour y placer un clavier externe et un écran en cas d’utilisation à long terme.
  • Vous avez peut-être un pupitre à partitions (solide) chez vous ? Comme il est réglable en hauteur, il est idéal pour travailler debout.




Photo : pupitre pour partitions comme support pour travailler debout (© Boxmusic)

Conseils pour la concentration
  • Placez sur votre écran un élément qui indique que vous ne voulez pas être dérangé(e). Le flowy existe depuis plusieurs années : cette petite boule rouge se place sur l’écran et vous permet d’indiquer que vous êtes en pleine concentration. Avec une boule verte, vous signalez que vous êtes disponible. Un nez rouge de clown peut également faire l’affaire.

 

Photo : nez rouge = je suis concentré(e), veuillez ne pas me déranger (© Veerle Hermans)
  • Si vous travaillez dans une pièce séparée, un accroche-porte ou un signal visuel peut être utile afin de ne pas être dérangé(e).


Photo : accroche-porte « Ne pas déranger » (© Better Minds at Work – Upspace)
Demandez votre accroche-porte « Ne pas déranger » gratuit
 


Photo : gestion visuelle pour les membres de la famille (© Myriam Van der Steen)
Maman/papa travaille, mais est disponible pour répondre aux questions.
Maman/papa est en réunion Teams/Skype et ne peut pas être dérangé(e). Sauf s’il y a le feu ou si quelqu’un fait une poussée de fièvre.
Veuillez ne pas reproduire les illustrations de cette publication. Contactez l’auteur pour obtenir de plus amples informations et convenir d’accords en matière de copyright.
 

Auteur: Veerle Hermans

Publié 05-05-2020

  156