Sécurité

Travailler durant le Ramadan : quelques points d'attention

Cette année, le Ramadan se déroule du 18 juin au 17 juillet (environ). Durant cette période, un grand nombre de musulmans jeûnent entre le lever et le coucher du soleil. Chaque année, ce mois avance de deux semaines et les musulmans qui y participent doivent faire face à de nombreuses heures d’ensoleillement durant les mois d’été. Cela peut avoir des implications sur la sécurité au travail et exige dès lors une attention supplémentaire de la part de l’employeur.

Les travailleurs qui participent au Ramadan peuvent, de par leur jeûne, subir de la fatigue, des problèmes de concentration, des sautes d’humeur. Les employeurs peuvent en tenir compte en :
  • prenant des dispositions pour réduire temporairement le travail;
  • permettant un temps de travail et des pauses flexibles dans la mesure de ce que permet la loi;
  • permettant un échange mutuel d’activités avec les personnes qui ne jeûnent pas.
Edelhart Kempeneers analyse le Ramadan avec une perspective de médecin du travail et pointe les points d’attention suivants :
  • Risques de déshydratation : les personnes qui exécutent des travaux lourds en extérieur risquent durant cette période d’être déshydratées. Strictement parlant, ils peuvent être dispensés de jeûne si cela constitue une menace pour la santé.
  • Chez les médecins du travail et chez bon nombre de musulmans, une incertitude existe quant aux injections : les prises de sang ne posent pas de problème. Les vaccinations seraient également autorisées. Si l’injection n’a pas de valeur nutritive, elle est autorisée durant le Ramadan. Mais quelques imams soutiennent que le liquide est nutritif. Dans ce cas, les injections doivent être effectuées seulement entre le coucher et le lever du soleil.
  • Le test cutané pour détecter la tuberculose, qui est un test intradermique pour voir si quelqu’un réagit aux protéines de la tuberculose, se déroule à travers la peau. Il ne donne donc aucune valeur nutritionnelle au corps et est, par conséquent, bien autorisé durant le Ramadan.
Plus d’infos sur senTRAL :

Publié 19-06-2015

  51