TrendCatcher HSE – Result #4 : gestion du stress, plan de prévention des risques psychosociaux

Pour deux répondants sur trois, tant le niveau de stress général que le niveau de stress individuel sont élevés. Le niveau de stress général est plus bas de l’avis des membres de la direction que de l’avis des professionnels HSE et des collaborateurs. Malgré les résultats alarmants, seules 43 % des entreprises disposent d’un plan de prévention des risques psychosociaux. Les entreprises qui ont mis en œuvre un tel plan sont principalement actives dans les secteurs de l’industrie et de la construction et se caractérisent par leur grand nombre de collaborateurs.

Ces résultats sont issus d’une enquête de Wolters Kluwer : le TrendCatcher HSE. 
L’enquête a été menée par le bureau d’étude indépendant Verdantix (Royaume-Uni) en novembre 2017. Près de 1°300 personnes y ont participé.

Niveau de stress général et niveau de stress individuel élevés

Dans le Baromètre HSE, nous avons demandé aux participants de décrire tant le niveau de stress général pour toute l’entreprise que le niveau de stress ressenti individuellement.
Deux tiers des répondants estiment que le niveau de stress général est élevé. 16 % des collaborateurs affirment même qu’il est très élevé (alors qu’ils ne sont que 2 % parmi les membres de la direction et 7 % parmi les professionnels HSE). Ce sont surtout les membres de la direction qui affirment que le niveau de stress est limité : ils sont 36 %, contre 21 % des professionnels HSE et 13 % des collaborateurs.
 
Sur le plan individuel, les résultats sont similaires. Ici aussi, le niveau de stress est le plus souvent considéré comme élevé, avec 59 %. Les trois groupes de participants indiquent toutefois plus souvent qu’ils ressentent un stress limité : 31 % des membres de la direction, 30 % des professionnels HSE et 27 % des collaborateurs indiquent que leur niveau stress individuel est faible. Comme pour le niveau de stress général, ce sont aussi les collaborateurs qui indiquent le plus souvent connaître un très haut niveau de stress : 13 %.

Plus de la moitié des entreprises n’ont pas de plan (complet) de prévention des risques psychosociaux

Malgré un niveau de stress préoccupant, seules 43 % des entreprises ont élaboré un plan de prévention des risques psychosociaux pour prévenir le stress et le burn-out. 34 % des entreprises disposent d’un tel plan de prévention mais admettent que celui-ci est incomplet.
 
Ce sont les secteurs de l’industrie et de la construction qui font le mieux sur ce plan : 50 % des entreprises actives dans ces secteurs ont déployé un plan de prévention. 
 
Plus le nombre de travailleurs est élevé, plus la probabilité est grande que l’entreprise dispose d’un plan de prévention : un tel plan existe en effet dans 54 % des entreprises de plus de 500 travailleurs. À titre de comparaison, les entreprises de moins de 50 travailleurs ne sont que 27 % à avoir prévu un tel plan.

 
Envie de connaître d’autres résultats ? La semaine prochaine, découvrez les résultats concernant l’utilisation des applications.
 
Dans cette série :
- Stress et plan de prévention des risques psychosociaux
- Apps
 
 

Publié 24-07-2018

  25