TrendCatcher HSE – Résultats #2 : les professionnels HSEQ et HSE ont plusieurs casquettes

70 % des professionnels HSE assument, en plus de leurs tâches HSE, d’autres responsabilités. Le conseiller en prévention effectue principalement des tâches liées à la sécurité (S) et le coordinateur environnemental des tâches liées à la qualité (Q). C’est principalement dans le secteur de la construction que le professionnel HSE assume souvent des responsabilités complémentaires. Moins l’entreprise compte de travailleurs et plus son profil de risque est faible, plus le professionnel HSE se voit confier des tâches complémentaires.

Ces résultats sont issus d’une enquête de Wolters Kluwer : le TrendCatcher HSE.
L’enquête a été menée par le bureau d’étude indépendant Verdantix (Royaume-Uni) en novembre 2017. Près de 1°300 répondants y ont participé.

Publié 20-06-2018

Le conseiller en prévention souvent responsable de la sécurité et le coordinateur environnemental de la qualité

La plupart des répondants (55 %) consacrent plus de 75 % de leur temps aux tâches HSE. 12 % y consacrent 50 à 75 % et 15 % y consacrent 26 à 50 % de leur temps. Il ressort également de l’enquête que 18 % des professionnels HSE consacraient moins de 26 % de leur temps aux tâches HSE.
 
Pour 27 % des conseillers en prévention, la sécurité fait également partie de leurs responsabilités, en plus des tâches HSE. La sécurité constitue ainsi la tâche supplémentaire la plus fréquente du conseiller en prévention. La qualité vient en deuxième position avec 24 %, suivie par les installations (13 %), la sécurité alimentaire (8 %), la maintenance (7 %), les opérations (6 %), les ressources humaines (6 %), l’assistance de la direction (5 %) et d’autres tâches (23 %).
 
Pour les coordinateurs environnementaux, la qualité est le domaine dans lequel ils viennent le plus souvent en renfort (38 %). Le coordinateur environnemental assume par ailleurs régulièrement les tâches suivantes : opérations (14 %), installations (9 %), sécurité alimentaire (5 %), maintenance (5 %), assistance de la direction (5 %) et autres tâches (14 %).

Le professionnel HSE assume des tâches complémentaires principalement dans le secteur de la construction

Dans le secteur de la construction, 82 % des professionnels HSE assument des tâches complémentaires. Ces tâches concernent principalement la qualité (46 %), la sécurité (33 %) et d’autres domaines (30 % - probablement coordinateur de la sécurité).
 
Un autre secteur confie tout autant de responsabilités complémentaires au professionnel HSE : le secteur du transport (72 %). Ici aussi, les tâches supplémentaires confiées concernent principalement la qualité (41 %), la sécurité (37 %) et d’autres domaines (25 % - probablement conseiller en sécurité des transports).
 
Dans les autres secteurs, les professionnels HSE se voient également souvent confier d’autres tâches : industrie (69 %), services (67 %) et service public/formation/soins de santé (66 %).

Le fait que le professionnel HSE assume des tâches supplémentaires dépend de l’entreprise

Dans les entreprises de moins de 50 collaborateurs, 82 % des professionnels HSE assument des tâches supplémentaires. Dans les entreprises de 50 à 200 collaborateurs, 80 % des professionnels HSE se voient confier des responsabilités supplémentaires. Dans les entreprises de 200 à 500 collaborateurs, 75 % de répondants indiquent qu’ils assument des tâches complémentaires. Ils ne sont que 53 % dans les entreprises de plus de 500 collaborateurs.
 
C’est surtout dans les entreprises qui ont un profil de risque peu élevé que les professionnels HSE assument des tâches supplémentaires (78 %). Ils sont 72 % si les risques sont moyens et 55 % si les risques sont élevés.
infografieken-trendcatcher-2018fr
HSE TrendCatcher - plusieurs casquettes
Envie de connaître d’autres résultats ? La semaine prochaine, découvrez les résultats du Baromètre concernant formation en ligne. 
 
Dans cette série : 
  134