Sécurité

Turquie : « Les fonctionnaires qui font du sport peuvent arriver une heure plus tard au travail »

Les fonctionnaires de la province turque d’Edirne peuvent arriver une heure plus tard au bureau s’ils vont faire du sport le matin. Avec cette mesure, le gouverneur Dursun Ali Sahin espère combattre le problème de l’obésité galopante.

Équilibre sport-travail ?

Le sport est l’un des ingrédients clés d’une vie saine. Les travailleurs qui ont un métier assis peuvent, grâce au sport, combler leur manque d’exercice. Mais le sport demande du temps, et ces moments ne sont pas toujours faciles à planifier dans une journée de travail ordinaire.
Désormais, les fonctionnaires de la province turque d’Edirne (au nord-ouest du pays) ne peuvent plus invoquer cette excuse : le gouverneur Dursun Ali Sahin les autorise à commencer leur journée une heure plus tard s’ils vont faire du sport le matin.

Lutter contre l’obésité

En Turquie aussi, l’obésité est un problème qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Des chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquent qu’en 2014, plus de soixante pour cent des adultes turcs présentaient une surcharge pondérale (IMC supérieur à 25), dont la moitié qualifiée d’obésité (IMC supérieur à 30). L’OMS prévoit que d’ici 2030, 51 pour cent des hommes et 25 pour cent des femmes seront obèses si des mesures drastiques ne sont pas adoptées pour infléchir la tendance.
Ce n’est pas la première mesure de santé publique que prend Dursun Ali Sahin pour enrayer l’obésité parmi ses administrés. Plus tôt dans l’année, il avait annoncé que les trois premiers étages des bâtiments publics ne seraient plus desservis par les ascenseurs, à l’exception des maisons de repos et des hôpitaux. Avant cela, il avait déjà partiellement interdit le sucre et le sel dans les restaurants et cafés.


Plus d'info sur senTRAL:
 
 

Publié 21-08-2015

  50