Sécurité

Un travailleur flamand sur trois perçoit son travail comme inutile

Les entreprises doivent s’atteler à promouvoir l’autonomie dans le travail et la culture du feed-back. Les travailleurs doivent tendre vers une meilleure connexion avec leurs talents et centres d'intérêt. Voilà ce qui ressort d'une nouvelle étude de l’AMS (Antwerp Management School), présentée ce jour au cabinet du ministre de l’Emploi, Kris Peeters.

« Les résultats de ce mesurage zéro constituent un baromètre important. Ils indiquent une ligne de rupture au niveau du statut et des fonctions. Il y a plus de travailleurs qui perçoivent leur travail comme utile parmi ceux qui ont davantage leur mot à dire concernant le contenu de leur travail (indépendants par rapport aux salariés; cadres par rapport aux ouvriers et aux employés exécutants). L'utilité du travail doit faire l’objet d'une attention particulière au niveau des groupes qui ont un travail davantage axé sur l’exécution. Nous appelons à la promotion de l’utilité du travail et à l’exploration de pistes visant à accroître l’utilité du travail de chacun. Je ne manquerai pas d’en tenir compte dans la réalisation du projet Travail faisable et maniable, » explique le ministre de l’Emploi, Kris Peeters, qui est également le parrain du projet.
 
Le texte complet du communiqué de presse de Kris Peeters est disponible ici.
 
Lisez également le précédent communiqué de presse pour savoir comment le job crafting peut redonner un sens à votre travail.

Source: site web de Kris Peeters, Onderzoek AMS naar zinvol werk, 21 juin 2016
 

 

Publié 27-06-2016

  95